En territoire Celte..

Le 01-10-2010

Comme souvent avec Easy jet, nous rencontrons un problème de vol qui occasionne 1.5h de retard, un moindre mal..

Notre arrivée en territoire celte s’effectue en douceur avec un bon accueil du personnel des douanes et de notre guichet de location de véhicule.

Nous prenons donc possession à l’aéroport de notre véhicule de location qui nous rappelle notre périple australien avec une prise de main pas évidente au départ.

En effet, le volant à droite, la boite de vitesse à gauche, les clignotants à droite tout cela sur une route à gauche c’est toujours déstabilisant les premières minutes.

Nous n’avons que quelques kilomètres à effectuer mais notre plan simplifié ne nous facilite pas la tâche pour trouver l’hôtel.

Après quelques recherches et quelques demi-tours, nous finissons enfin par trouver le Days Hotel.

Nous posons aussitôt nos bagages puis partons en virée en direction du centre ville.

En chemin, nous sommes attirés par la devanture d’une brasserie ou plutôt d’un restaurant bar lounge : le bourbon.

Après une courte hésitation, nous entrons et découvrons plusieurs salles superbement décorées. Nous nous installons alors dans une petite salle romantique où nous sommes seuls. Il faut dire qu‘il est déjà 22h30 et le seul fait de pouvoir trouver une table encore ouverte à cette heure tient du miracle..

Nous trinquons à notre découverte en prenant une inévitable pinte irlandaise et prenons un menu gastronomique qui s’avère tout simplement excellent. Une belle surprise !

Nous continuons ensuite notre ballade nocturne et enchainons avec un pub irlandais traditionnel composé de deux grandes salles et deux ambiances différentes.

Nous sommes tout de suite attirés par des musiciens en plein concert live celtique qui chauffe toute la salle et créer une atmosphère délirante !

L’ambiance est incroyable ! Surréaliste même puisque des couples de tout âge se prêtent au jeu et dansent avec frénésie sur le rythme des instruments.

Nous restons là un moment, ravis de pouvoir gouter à la fameuse ambiance celte dès notre premier soir !

Quelle soirée..


Helsinki, un mélande de tradition et de modernité

Le 25-07-2010 • Pays : Finlande

Nous effectuons une agréable grasse matinée ce matin et commençons à préparer nos bagages à notre réveil. Nous avons hâte de rejoindre une dernière fois la salle du petit déjeuner qui s’avère tout aussi frugal que d’habitude.

Au programme ce matin, nous avons l’intention de nous rendre dans un des nombreux saunas de la capitale ce qui est une véritable tradition ici. Nous souhaitons visiter le plus ancien sauna de Helsinki qui est encore chauffé au bois.

Pour cela, nous prenons le métro en direction du quartier Kallio. Puis effectuons quelques recherches pour trouver la bonne adresse. Une masseuse thaïlandaise croisée dans le quartier nous indique le chemin tout en effectuant une petite palpation histoire de nous inciter à rester davantage.

Le sauna est situé dans la montée d’une petite rue pavillonnaire mais il est fermé. Soudain, nous apercevons un vieil homme y rentrer, nous le suivons et frappons à la porte toujours fermée.

Quelques secondes plus tard, l’homme revient un peu surpris de voir des personnes devant sa porte.

Après une petite discussion, nous persuadons notre hôte de bien vouloir nous laisser visiter les lieux quelques instants. Celui-ci s’improvise alors guide et nous fait lui-même la visite ce que nous acceptons avec plaisir.

Il nous montre toutes les pièces et leur utilisation. Pas de doutes, nous sommes ici dans ce qui se fait de plus authentique en matière de loisir et de détente finlandaise.

Les casiers et vestiaires sont d’époque. Le gros four à bois aussi. Vient les douches plutôt simplistes puis la visite de la salle des dames à l’étage avec également des salons privés.

Nous reprenons ensuite le métro pour nous rendre à l’esplanade et profiter d’un temps plus clément.

Sur place, il y a beaucoup de monde, des musiciens, des mimes, des petits orchestres, des badauds..

Puis nous nous rendons au marché situé juste à coté. celui-ci n’est pas très grand mais très conviviale avec une multitude de petits stands qui s’enchainent dans une bonne ambiance générale.

Nous terminons la balade par quelques boutiques de souvenirs où nous adoptons plusieurs peluches dont notre future mascotte ‘pépète‘.

Nous effectuons un dernier retrait d’argent puis retournons au marché pour profiter sur place des plats locaux avec notamment : paella, friture, calamar, pomme de terre au programme.

Nous terminons notre journée par un passage au casino où l’on prend un grand plaisir à jouer à un jeu de course de chevaux sega situé sur une immense table représentant un champ de course.

Ce jeu propose six chevaux au départ et des cotes variables à chaque nouveau départ. Cette distraction est passionnante et nous nous prenons au jeu en pariant les arrivées d’après des facteurs plus ou moins fantaisistes et cela marche !

Nous doublerons tout de même notre mise de départ, l’instinct de val étant déterminant. Il parait d’ailleurs que les femmes sont très fortes aux courses hippiques.

Nous repartons ensuite tranquillement à notre hôtel pour reprendre nos valises et enchainer aussitôt en direction de la gare routière.

Quelques minutes plus tard, un bus nous amène en direction de l’aéroport en remontant le centre ville, les banlieues dortoirs verdoyantes très voire trop tranquille et enfin les voies rapides au milieu des bois.

Helsinki se laisse vivre sans stress avec un certain penchant pour les grandes ballades et les activités en plein air mais son dynamisme au centre ville est bien réel avec une capitale finalement plutôt séduisante.

 

 

 

 


Les bonnes adresses d\'Helsinki..

Le 24-07-2010 • Pays : Finlande

Le réveil ce matin est ultra difficile, nous atteignons péniblement la salle du petit déjeuner à 10h mais nous sommes récompensés de nos « efforts » avec un choix copieux et intéressant.

Une sieste et une douche plus tard, nous repartons au centre ville où nous atteignons l’esplanade, une sorte de grande place public bitumée new wave où se rejoignent visiblement tous les jeunes de la ville.

Nous arborons ensuite les rues commerçantes et les différents centres commerciaux situés dans des buildings sobres et modernes. Nous faisons une halte au bar Aussie, à la déco australienne très réussie proposant une belle carte de bières..

Nous longeons ensuite la gare en direction du Casino histoire de jeter un œil. Quelques jetons plus tard, nous décidons ensuite de nous rendre au Ice Bar situé à quelques minutes.

Le Ice bar est un bar situé sous terre dans une chambre froide reproduisant une sorte de Igloo décoré entièrement pour la circonstance avec une ambiance arctique très étonnante.

La température glaciale est au rendez vous et nous avons droit dès notre arrivée à deux grisses vestes polaires qui nous permettent de survivre au milieu de cette banquise aménagée.

L’endroit est plutôt petit mais terriblement intéressant avec une foule de cocktails et de shooters à base de vodka. Il faut dire qu’enchainer des shooters en pleine journée équipés comme des esquimaux dans une ambiance polaire par -10° est une expérience incroyable !!

Nous nous rendons ensuite jusqu’à la grande place du centre ville pour prendre le Tramway 3T qui nous permet d’effectuer un tour de la ville.

Nous visitons ainsi différents quartiers et différents monuments avant de finalement retourner dans le sud de la capitale.

On décide ensuite de nous rendre dans un restaurant très apprécié ici, le Sea Horse situé dans les méandres de petites rues pas loin du centre ville. Cet établissement est la deuxième recommandation de notre guide et nous sommes très curieux de sa cuisine traditionnelle.

Nous trouvons enfin l’enseigne et entrons prudemment, intrigués par ce que nous allons découvrir.

La décoration du Sea Horse est très sommaire avec un clin d’œil aux années 30 composé de chaises en bois et de bancs rembourrés mais l’ambiance semble être plutôt chaleureuse et détendue.

Nous sommes évidemment très curieux par la carte qui possède visiblement un grand nombre de plats alléchants.

Nous décidons de prendre une soupe aux champignons et un fameux ‘Vos’ en entrée qui sont tous deux excellents puis nous poursuivons par un saumon délicieux et une assiette de viande de renne merveilleusement bonne !

Une nouvelle fois le conseil de notre guide est excellent et même si la note finale reste élevée, nous sommes ravis de la découverte.

Nous retournons ensuite au centre ville puis nous baladons un peu avant de retrouver notre hôtel à minuit complètement ensorcelés par le marchand de sable !

 


Première soirée finlandaise..

Le 23-07-2010 • Pays : Finlande

Nous prenons donc le bus depuis l’aéroport qui nous laisse en pleine rue sans repère. Nous rejoignons alors une petite place sur laquelle nous discutons avec un jeune finlandais très sympa qui nous indique notre chemin.

Nous descendons une grande et large avenue qui nous amènent plusieurs minutes plus tard à un gigantesque complexe hôtelier haut de gamme. C’est ici que nous résidons ce week-end !

Sur place, l’accueil est cordial une nouvelle fois. Le bâtiment est sublime et notre chambre est vraiment très confortable.

Nous posons nos affaires et repartons de plus belle au centre ville à la recherche d’un bon restaurant.

Nous repérons celui de l’hôtel d’un grand standing plusieurs fois primé notamment par le guide Michelin. Les prix sont très exagérés et le choix limité.

Nous poursuivons donc notre chemin et descendons donc notre petite rue habitée par une multitude de restaurants bon marché pratiquant des « launas » à des prix très compétitifs.

Quelques pubs viennent égayer notre chemin et nous nous arrêtons finalement à une adresse recommandée par notre guide ce qui n’est pas toujours un gage de qualité au vue de nos précédentes expériences.

Mais cette fois ci le conseil est judicieux. C’est un vrai restaurant italien proposant une multitude de plats inventifs et savoureux et possédant une carte des vins plutôt fournie à des prix hallucinants.

Nous portons notre choix vers un vin chilien, certainement notre pays producteur préféré après la France et prenons en entrée une assiette de bruschetta simple mais délicieuse et ensuite un plat de Cannellonis aux champignons.

Et là, surprise, c’est un pur délice, bien meilleure que nos précédents voyages en Italie. Vraiment divin !

Nous quittons ensuite les lieux pour entamer notre folle virée nocturne dans les pubs et clubs de la capitale qui ne manquent pas au centre ville.

Notre premier pub, le DTM (Don’t Tell Mama) est plutôt sympa avec de la bonne musique et un bar accueillant. Nous y prenons un bon irish coffee pour démarrer avant d’attaquer les choses sérieuses.

Nous enchainons quelques rues plus loin avec le Cuba, un pub spécialisé dans les Mojitos, notre péché mignon en ce moment.. De plus, nous sommes assez surpris de constater plusieurs tables de black Jack et de poker se jouant avec la banque.

Les scènes sont assez surréalistes puisque de jolies hôtesses font fasse à des clients passablement éméchés mais cela se passe finalement dans un bon esprit.

Une autre particularité nous frappe également, il n’y a des blancs… Je sais bien que nous sommes en Finlande mais cette absence de mixité fait bizarre. Il n’y a que des grands blonds !

En toute fin de soirée, nous effectuons un difficile retour à pied jusqu’à notre hôtel mais le centre ville est assez compact et tout est proche ici.

Arrivés à notre chambre d’hôtel, nous nous effondrons sur notre lit sans même nous rendre compte que nous avons une couette pour une personne.


Un départ catastrophe..

Le 23-07-2010 • Pays : Finlande

Habitués aux départs chaotiques, nous nous organisons Val et moi pour prendre de l’avance sur notre départ du jour afin d’éviter les mauvaises surprises.

Nous devons partir séparément pour être dans les temps ; je fais la route seul en voiture jusqu’à l’aéroport pendant que val prend le RER. Val part 20 minutes avant moi, elle devrait théoriquement arriver plus tôt pour commencer la file d’attente.

Mais arrivé sur place, je constate avec stupeur que le vol a été retardé de 30 minutes puis avancé finalement d’une heure ! Ce qui pose un sérieux problème puisque Val a plus d’une heure de retard à cause d’un incident sur la ligne RER ce qui est malheureusement assez habituel.

Il est 15H20 et l’annonce est officielle : l’enregistrement sera définitivement clos à 15H30. J’appelle aussitôt val pour lui faire part de l’urgence tout en restant impuissant !

Les nouvelles sont désespérantes puisqu’elle vient à peine d’arriver à Villepinte qui se situe au moins à 20 minutes d’ici.

Aucun autre vol n’est prévu dans la journée et la file d’attente pour se faire rembourser (ce qui ne nous intéresse pas) ou se faire reporter le vol est déjà importante.

Je tente de parler à la responsable du vol et à l’intégralité des personnes de la compagnie et malheureusement la règle semble claire est immuable : tout sera fermé dans 10 minutes !

Je prend alors en otage chaque guichet en prétextant que ma petite amie arrive, qu’elle est aux toilettes, dans le couloir du terminal, qu’elle arrive en courant, qu’elle pleure et qu’elle est paniquée au téléphone…

Heureusement le guichet reste quelques minutes ouvert à cause du check in de dernière minute d’autres passagers sur ce même vol.

Il ne reste plus que moi, les hôtesses sont effrayées ou désespérées c’est selon et n’osent pas me dire clairement les choses.

Soudain val fait son apparition aidée par une personne en retard sur un vol d’easy jet également.

Je gesticule alors en montrant la retardataire et en argumentant que 15 jours de réservation de voyage pour notre anniversaire de mariage est en jeu !

L’hôtesse accepte quand même de prendre nos passeports alors que nous sommes hors délais puis constate que le vol est clôturé, regarde en tournant la tête sa supérieure qui était restée très froide et obtient un acquiescement de la tête !

Ouf ! Elle a donc eu l’autorisation d’imprimer les billets… il ne nous reste plus que quelques minutes pour passer le contrôle et nous rendre à notre porte d’embarquement.

Nous ne perdons pas de temps pour le contrôle. Fort de nos différentes expériences passées et reprenant les gestes précis du cultissime film « In the Air », nous vidons nos poches, notre ordinateur, nos blousons, chaussures et différents objets personnels.

Nous remettons à la hâte ceinture, chaussures et veste et entamons un sprint dans le couloir du terminal. L’enregistrement se termine, il reste quelques personnes dans la file, nous les suivons..

Quelques instants plus tard les hôtesses nous demandent de patienter sur le côté comme une entrée de boite de nuit ! En effet, l’impression de nos tickets s’est fait sur le mode « surbooking » ce qui oblige la confirmation d’un certain nombre de désistement pour monter à bord !

Nous patientons quelques secondes, pas très rassurés une nouvelle fois car nous apprenons qu’une seule place serait dispo.. Insuffisant !

Une famille de trois personnes embarque juste après avec un manquant, nous aurions donc nos 2 places dispo mais il faut alors patienter qu’aucune autre personne ne montent à bord.

Les secondes deviennent des minutes qui deviennent des heures dans nos têtes.

Finalement, un dernier couple très en retard s’enregistre en toute fin de procédure ce qui heureusement ne changera rien pour nous.

Nous montons à bord plusieurs minutes plus tard, soulagés en constatant qu’effectivement l’avion est plein comme un œuf et aucune autre place n’est dispo.

Soulagement ! Mais quel départ encore une fois !


Des souvenirs plein la tête..

Le 12-07-2010 • Pays : Italie

La visite terminée, nous nous rendons ensuite au quartier du Centro Historico pour y effectuer une pause déjeuner. Nous trouvons à 15h une terrasse de restaurant très agréable située dans une petite rue piétonne.

L’établissement est agréable avec une animation toujours présente dans la rue, nous assistons à un véritable spectacle à ciel ouvert avec des gens sexprimant toujours beaucoup avec les mains.

Le repas dans la pure tradition romaine mélange simplicité et saveur typique.

Nous repartons en direction de la piazza Navona et sarrêtons en chemin dans une célèbre glaceria qui nous propose un nombre de glace maison impressionnant et surtout délicieux.

Nous arrivons ensuite à la place Navona avec une multitude dartistes : dessinateurs, peintre, musiciens, mimes Cette place possède au centre une immense fontaine qui regarde les 4 coins du quartier.

Nous terminons ensuite notre ballade aux alentours puis prenons un taxi jusquà notre hôtel où nous préparons nos bagages et profitons une dernière fois de notre sublime piscine.

La réception nous appelle enfin un dernier taxi direction l’aéroport où nous achetons une inévitable bouteille d’Amaretto avant d’attaquer notre file dattente.

L’arrivée sur Paris prend deux heures de retard si bien que l’hôtesse nous informe que l’atterrissage se fera sur Roissy au lieu d’Orly qui ferme tous les soirs à minuit.

Nous finissons par atterrir finalement in extremis à Orly juste avant le couvre feu de minuit et la fermeture de laéroport.

Une courte nuit nous attend rempli de monuments somptueux, de souvenirs romanesques et d’un parfum antique que l’on est pas prêt d’oublier.

 


Basilique Saint Pierre..

Le 12-07-2010 • Pays : Italie

Nous voici donc sur la Place Saint Pierre et comme beaucoup d’autres visiteurs, nous venons y admirer la Basilique Saint Pierre qui brille de mille feux juste devant nous.

Nous effectuons ensuite la queue pour rentrer dans le Vatican et surtout passer les différents postes de contrôle. En effet, les personnes chargées de la sécurité ne contrôlent pas seulement nos sacs mais aussi nos tenues et nous comprenons vite que la tenue de Val risque de poser problème avec un short court et un T shirt ouvert dans le dos.

Nous achetons alors une sorte de foulard à un des escrocs situé sur la place pour que val puisse caché ses jambes..

Ouf, le 2ème contrôle est passé..

Une brigade demployés est chargée deffectuer un contrôle stricte des tenues des visiteurs comme des espions en mission avec des filatures minutieuses.

Et soudainement, un des employés surgit en jugeant le t shirt de Val trop ouvert dans le dos et lui demande de bien vouloir quitter les lieux. On ne plaisante pas avec les tenues ici au Vatican !

Tout ceci donne une impression bizarre de contrôle impitoyable trop exagéré avec un jugement moral un trop zélé.

Après cela , nous visitons les grottes du Vatican et admirons sur le chemin les magnifiques demeures situées dans l’enceinte.

Malgré la foule très présente une atmosphère de mystère plane autour de ces bâtiments secretes, fermés, opaque excellemment bien préservé au fil des ans..

Il est désormais grand temps pour nous de quitter les lieux pour trouver une bonne table pour déjeuner..


Le city tour..

Le 12-07-2010 • Pays : Italie

Levés à 8h30 pour démarrer tôt les visites, nous sommes déçus de constater que la piscine est fermée. Le réveil est très difficile avec peu dheures de sommeil et une gueule de bois prononcée.

Nous nous rendons au Carrefour Market pour acheter quelques fruits pour notre petit dej puis direction lentrée du Colysée.

Sur place, nous effectuons un City Tour en bus à ciel ouvert, un moyen rapide et efficace de visiter plusieurs quartiers différents de Rome en un temps record.

Le soleil est incroyablement agressif et nous respirons à peine lorsque nous atteignons parfois quelques zones dombre.

Une explication en français nous est proposé dans le bus sur un lecteur automatique mais elle est peu détaillée et avec un volume sonore presque inaudible mais notre curiosité reste toujours en éveil et lorigine et le destin de nombreux bâtiments nous fascinent.

En effet, nous voyons défiler sous nos yeux une multitude de monuments et d’édifices magnifiques, chargés d’histoire et bourrés d’anecdotes.

Notre petit tour se termine au Vatican où nous quittons notre bus pour nous rendre à quelques pas au centre de la place Saint Pierre..


Le mythique quartier Trevo..

Le 11-07-2010 • Pays : Italie

En début de soirée, nous enfilons nos tenues de soirée pour se rendre dans le mythique quartier Trevo où se trouve la célèbre fontaine Trevi.

Nous prenons donc le métro puis continuons notre ballade à pied. Nous marchons au rythme des chants des supporters venus en masse dans les bars et restaurants car ce soir se déroule parait il la finale de la coupe du monde.

Du coup certaines rues à l’écart de la foule sont très calmes, très peu de voitures et pratiquement personne dans les rues.

Soudain, au détour d‘une rue, nous voyons une foule se presser en masse sans voir de quoi il sagit. Nous nous rapprochons petit à petit et voyons un groupe de touriste effectuer un incessant balai de va et vient.

Nous comprenons aussitôt que la célèbre fontaine de Trevi est juste devant nous !

Nous nous approchons petit à petit. Cette fontaine unique est magnifique, majestueuse, mystique avec un coté intemporel indéfinissable. Nous sommes conquis, subjugués par les contours harmonieux et gracieux de cette figure taillée dans la pierre.

Cette fontaine a tout simplement une grâce et une présence incroyable. Cest le symbole du romantisme par excellence.

Nous trouvons ensuite un restaurant très romantique dans une petite rue avec une terrasse privée très calme et très agréable.

En entrée les cannellonis sont tout simplement délicieuses avec des pâtes divines et une farce fondante à souhait. Puis pizza pas trop mal. Expresso puis ballade.

Bar de nuit spécialisé dans les Mojitos, la Mojito Coco est un pur délice.

Nous rentrerons finalement à pied, bourrés et très fatigués par notre après midi découverte.

Nous prenons un verre à un pub situé le long du canal, entre le Colysée et notre hôtel. Soirée gay très tendance, nous remarquons en effet le fameux « arc en ciel », signe distinctif des établissements homos.

Puis retour hôtel à 3h du matin très fatigués.

 

 


La Piazza Venezia..

Le 11-07-2010 • Pays : Italie

On termine en fin daprès midi notre visite en atteignant la piazza Venezia située à mi-chemin du centre historique et du Colisée, à côté du forum et au coeur de Rome.

La Piazza Venezia, toujours très animée est l'un des carrefours névralgiques de la Cité éternelle. Au milieu de cette place s'élève le bel et austère Palazzo Venezia, construit au XVe siècle, et l'imposant monument à Victor-Emmanuel II, construit en 1885, et que les Romains ont surnommé la "machine à écrire".

Nous continuons notre visite dans le quartier en y admirant les trésors architecturaux parfois masqués avant de reprendre la direction de lhôtel pour y effectuer une traditionnelle petite baignade de fin de journée.


L\'incroyable vestige romain..

Le 11-07-2010 • Pays : Italie

 


Le Colysée..

Le 11-07-2010 • Pays : Italie

Après un réveil tardif à 11h nous permettant de bien nous reposer, nous regagnons ensuite la piscine en attendant patiemment l’heure du déjeuner.

Nous nous rendons ensuite dans notre quartier proche du Colysée pour y dénicher un petit restaurant charmant sans prétention possédant une petite terrasse avec un léger air frais.

Nous nous attaquons ensuite à la fameuse visite du Colysée et de ses environs qui se veut intensive tant les monuments sont nombreux et impressionnants.

Le Colysée se dresse devant nous à quelques mètres et c’est une expérience assez incroyable..


Le quartier de Trastevere..

Le 10-07-2010 • Pays : Italie

En fin d’après midi vers 18h, nous enfilons une tenue de soirée pour nous rendre en bus dans le quartier de Trastevere situé à l’ouest de la ville.

Val porte une sublime robe rouge laissant entrevoir ses formes ce qui ne laissent pas indifférents les italiens toujours très curieux et les italiennes toujours très jalouses..

Les bus sont assez pratiques à prendre ici à Rome mais ils sont malheureusement très mal indiqués avec peu d’explication sur les bornes et pas de plan facile à obtenir. De plus, les arrêts sont impossibles à anticiper car aucune pancarte ni aucun message électronique n’existent à bord.

Un changement et plusieurs minutes plus tard nous voici enfin à destination sur l’avenue Viale de Trastevere, au cœur donc du quartier Trastevere.

Nous déambulons avec grand plaisir dans les petites rues pittoresques du quartier et trouvons au détour d’une des nombreuses rues pavées une terrasse très cosi pour laquelle il faut jouer des coudes pour obtenir une table !

Nous regardons sur la carte les entrées (antipasti) et les plats (pasti) un long moment avec envie et délice . Nous choisissons des grillades d’agneau qui semblent être une véritable institution ici ainsi que des lasagnes.

Malheureusement, les plats servis en petite quantité sont de piètre qualité avec un tiramisu en dessert qui ne rattrape pas le niveau.

Nous nous baladons ensuite dans le quartier qui ne manque pas d’animation avec des rues bondées et un spectacle urbain permanent. Les romains prennent plaisir à vivre dehors c’est une certitude !

Les différentes places de la ville sont le théâtre de joyeux attroupements et les rues piétonnes alternent des terrasses de restaurants ou de cafés qui ne désemplissent pas et de boutiques qui ne semblent jamais fermées.

Nous retournons ensuite à notre hôtel en taxi en admirant sur la route les monuments historiques finement éclairés avec en point d’orgue le capitole !

Arrivée à notre chambre d‘hôtel, nous contemplons depuis notre fenêtre la superbe vue nocturne sur le Colysée situé en face au bout de la rue et sur le parc situé juste derrière..

Notre première nuit est vraiment très belle..


Une adresse : Le Roma Delta Colosseo !

Le 10-07-2010 • Pays : Italie

Arrivés à la gare centrale, la chaleur est hallucinante, nous sommes véritablement agressés par les rayons de soleil qui nous lèchent chaque centimètre de peau. Nous achetons aussitôt des chapeaux pour se préserver de la menace et admirons d’emblée le panorama proposé devant nous.

Nous prenons ensuite le métro en direction du Coliseo situé à seulement 2 stations. Le métro est sobre, simplissime, peu décoré et peu chaleureux mais propre et sécurisé.

Deux stations plus tard nous sommes donc arrivés et pouvons contempler le célèbre Colysée de Rome, source de tous les mythes et histoires romanesques.

Nous prenons ensuite le chemin de l’hôtel situé à quelques minutes, le long de la large avenue Via Labicana.

Sur place, nous découvrons, une bâtisse plutôt discrète qui se fond dans le paysage : le Mercure Roma Delta Colosseo… est devant nous !

A l’accueil, un jeune italien très bien habillé en costume trois pièces et cravate assortie est pris dans une conversation interminable avec des clients.

En bon latin, ses mains gesticulent dans tous les sens devant nous et après quelques minutes le spectacle s’arrête enfin et le jeune homme nous donne alors les clés de notre chambre

L’hôtel n’a pas menti sur l’emplacement de notre chambre car du haut du 6ème étage, nous avons une vue directe sur le Colysée, magnifique !

Et nous n’en sommes qu’au début car le plus fort reste à venir.. En effet, parmi toutes les possibilités que nous propose notre hôtel, l’une d’entre elle se révèle incroyablement attirante : la piscine sur le toit..

Arrivés sur le toit du bâtiment, nous ne sommes pas déçus car l’endroit est une pure merveille avec une extraordinaire vue sur le Colysée surtout depuis la piscine !

Nous prenons un petit cocktail et décidons de nous installer sur deux transats toute l’après midi, trop heureux de gouter à ces vrais instants de bonheur.

Repos, détente, soleil et baignade… What else…


Week-end à Rome..

Le 10-07-2010 • Pays : Italie

Notre départ à l’aéroport est compliqué puisque puisque notre compagnie low coast décide subitement d’effectuer un changement d’avion ce qui nous occasionne 2h30 de retard..

Mais en habitués des départs compliqués, cela ne nous perturbe pas plus que ça.. Quelques péripéties plus tard donc, nous voici enfin dans l’avion avec pour destination une des plus capitales d’europe : Rome, la belle cité italienne.

Après un court trajet, nous voyons dans les airs à travers le hublot une ville gigantesque avec des colonnes de grands bâtiments un peu partout à la périphérie. Ces barres d’immeubles en nombre incalculable rendent la vue aérienne très impressionnante.

Le panorama est en effet très dégagé car le weekend s’annonce idéal avec aucun nuage à l’horizon et des températures records ! Nous sommes fin prêts à affronter le soleil et les températures caniculesques de Rome.

Et je dois dire que nous ne sommes pas déçus car dès notre arrivée à la sortie de l’aéroport nous sommes attaqués de plein fouet par des rayons de soleil ultra agressifs. Nous allons regretter rapidement de ne pas avoir pris de chapeaux dans nos bagages..

Les taxis de l’aéroport sont proposés comme souvent à des prix prohibitifs (50€) et nous préférons donc prendre un bus navette bien plus abordable et tout aussi rapide puisqu’il part aussitôt en direction de la gare de la ville.

En chemin, nous découvrons avec curiosité la capitale italienne, centre de toute les discussions, les admirations et les critiques et surtout douée d’un destin hors du commun.

Nous sommes à seulement 15 kms du centre ville, le trajet est donc plutôt rapide. Toutefois les voies rapides sont rares et nous traversons tranquillement de larges avenues au milieu d’un paysage urbain typiquement méditerranéen.

Nous regardons avec curiosité en chemin l’architecture des maisons et des bâtiments de la capitale.

Les grandes enseignes comme Mac Donald et Carrefour Market se fondent habilement dans le décor avec un style très sobre : enseigne en lettre noir et caractères raffinés.

Puis nous atteignons enfin le terminus quelques minutes plus tard : la gare de Rome est devant nous !


1 - 2 - 3 ... 28 - 29 - 30 - Suivante