4 jours de galère à Carnarvon..

12/12/2006 - Pays : Australie - Imprimer ce message

Nous arrivons enfin le samedi matin à Carnarvon, petite ville agricole sans intérêt ayant la réputation d'être ennuyeuse et sordide ! Belle perspective..

Il est 11h, le 1er garage auquel nous nous arrêtons tant bien que mal (conduire en ville avec une boîte de vitesse fichue est un exercice périlleux) porte le label officiel RAC, une sorte de garantie nationale de service et de prise en charge..

Le type qui nous accueille est un mécano aborigène qui ne semble pas y connaitre grand chose en boite de vitesse mais qui a quand même la gentillesse de nous massacrer le levier de vitesse en s'obstinant à passer des rapports qui restent bloqués ! J'ai envie de le tuer plusieurs fois mais nous sommes en australie donc "don't worries"..

N'étant pas sur de son diagnostic (rien de surprenant), il préfère attendre son boss qui doit arriver dans les 5 minutes mais que nous attendons 1 heure pour rien..

En effet, le boss, un alcoolique d'une cinquantaine d'années préfère ne toucher à rien et nous donne l'adresse d'un collègue..

Nous réussissons à atteindre alors le 2ème garage et sommes accueillis par une sorte de magasinier complètement ivre lui aussi qui nous demande d'attendre son boss pendant 5 minutes (on est en plein délire là)..

Le boss arrive 30 minutes plus tard, un ours/vicking de 2m et 130 kgs.. on lui explique alors le soucis mais il nous demande de repasser lundi matin.. Je lui demande alors de jeter quand même un coup d'oeil, il tente alors de monter dans le van et après certaines difficultés il réussi à refermer la porte, 1 bras dehors et les genoux contre le volant.. >> Un portrait craché du gros méchant à coquille sur sa voiture dans le jeu de course super mario pour les connaisseurs..

Nous sommes littéralement effrayés de voir ce bûcheron s'acharner sur les vitesses et calant tous les 5 mètres.. Il finit quand même par revenir et nous donne son diagnostic d'expert : le problème vient plutôt de l'embrayage, 300$ de réparation environ, une très bonne nouvelle pour nous..

Nous attendons donc patiemment le rendez-vous du lundi matin en se reposant tout le week end près de la plage..

Lundi matin, surprise ! Le van ne démarre plus ! Je fais donc du stop jusqu'au garage, le boss me ramène à la voiture avec une petite malette pour recharger la batterie surement efficace pour démarrer les scooters mais malheureusement pas le van.. Je lui explique avec tact que son gros 4x4 ferait mieux l'affaire mais ce paresseux ne veut pas pousser son régime moteur de manière à charger suffisamment ma batterie, il nous dit alors revenir dans une heure avec une dépanneuse ! La semaine commence bien..

Notre véhicule enfin remorqué dans son garage, le boss nous dit qu'il ne peut le regarder avant la fin de matinée car il a du travail ; en effet, il a 2 pneus à changer ce qui lui prend alors plus de 2 heures.. hum.. restons zen.....

Il s'occupe ensuite enfin de notre van et demande l'avis de son mécano, une sorte de type crasseux avec une tête de sadique.. Le mécano pense alors sans même essayer le vehicule (peut-être au flair) que c'est plutôt la boite de vitesse et qu'ils ne savent pas la démonter pour la verifier, qu'ils peuvent juste attendre quelques semaines le temps de trouver la pièce.. On est en plein cauchemar !

Nous demandons alors qu'ils regardent le problème de démarrage mais ils ne savent pas le faire non plus et nous donne l'adresse d'un autre garage.. Superbe !

Nous nous rendons donc à l'autre garage, le boss regarde le véhicule et nous donne un 1er diagnostic.. Méfiant, je verifie et m'aperçois que ce n'est pas possible.. Il regarde alors de nouveau et nous dit rassurant que c'est juste un problème de bobine d'allumage et qu'il est facile et rapide de la réparer : enfin une bonne nouvelle !

Le type reflechit, nous dit que la journée est déjà bien entamée et préfère nous donner rendez-vous pour le lendemain matin ! Pourquoi ? il est seulement 12h.. Peut-être un concours de bières avec ses soulards de collègues.. Pfff.... une nuit de plus à attendre..

Le lendemain, son fils, un gros paresseux d'une vingtaine d'années plus habitué à feuilleter des revues de surf que de tenir un outil s'occupe de notre van.. Nous sommes de nouveau effrayés..

La paresse rapporte beaucoup à l'entreprise car la 'petite' réparation prendra en fait 2 heures facturées à 75$/h.. incroyable..

Heureusement, le van démarre enfin de nouveau et nous nous empressons de quitter cette ville de dingues le plus rapidement possible en 4ème vitesse (c'est le cas de le dire), direction Monkey Mia car ces incidents ne nous empècheront pas de poursuivre la suite de nos visites même à 60 kms/h..



Etapes :
Carnarvon
Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :