Le snowmobiling, motoneige de l'extrème..

13/03/2010 - Pays : Islande - Imprimer ce message

Nous reprenons donc la route en direction de l'immense glacier Langjökull, le deuxième plus grand d’Islande. Le décor se fait de plus en plus blanc et la roche aux alentours se cache au fil des kilomètres sous un duvet de neige étincelant.

Nous atteignons alors un relais où nous attend un chauffeur spécialisé et surtout un monstre 4x4 tout terrain ! Vous rappelez-vous ces grosses voitures 4x4 aux roues énormes dans certains spectacles de cascades en plein air ? Et bien là c'est pareil, un énorme mastodonte rallongé de 14 places nous attend !

P1050109.JPG

Nous sommes ravis et surpris de monter à bord d'un tel bolide, est-ce de la frime ou une vraie nécessité ? La réponse nous parvient très vite puisque la route devient de plus en plus difficile et la météo aussi !

P1050112.JPG

La route devient alors une piste puis plus rien du tout lorsque nous entrons de plein fouet dans un épais brouillard où la visibilité est nulle à plus de 2 mètres et où les traces laissées par la piste sont quasiment imperceptibles !

P1050119.JPG

Le chauffeur ou plutôt le pilote possède pourtant un sacré véhicule tout terrain avec des pneus de taille démesurée prêt à affronter les pires surfaces mais il a beaucoup de mal à avancer.

Nous sommes dans un vrai rallye à l'aveugle où chaque secousse nous fait tous sauter de notre siège avec un cri mêlé dappréhension et de satisfaction générale..

Il faut de l'expérience et une bonne dose de maitrise pour réussir à franchir certaines parties de la piste et nous sommes tous fascinés et curieux de voir où ce chemin va bien pouvoir nous mener.

Plusieurs minutes plus tard, nous voici enfin à destination : un bivouac composé de trois containers et d'une quinzaine de motos-neige sont en vue ! Le spectacle est étonnant car ce campement de fortune est situé vraiment au beau milieu de nulle part..

Nous sommes priés de nous rendre dans un des containers pour prendre possession de notre tenue spéciale grand froid : une combinaison fourrée imperméable, des protèges chaussures imperméables, une cagoule spéciale, un casque spéciale de protection pesant trois tonnes et des gants anti dérapant.

Nous sommes désormais prêts à partir dans une guerre intergalactique avec nos combinaisons !

Un petit briefing sur la conduite et la manipulation des motos-neige s'impose car se sont de vrais bolides de courses que l’on nous proposent !

Nous choisissons ensuite chacun notre moto avant de prendre le départ de la 'course'. La notre sannonce particulièrement nerveuse puisque cest une des rares à posséder le moteur sport GTX.

IMG_1340.JPG

Bonne pioche ! Nous démarrons ensuite les engins dans un vrombissement général énorme ! Pas très écolo tout ça mais bon, à nature exceptionnelle, moyens exceptionnels !

Un guide éclaireur passe devant pour nous montrer le chemin et surveiller le rythme de poursuite.

Le démarrage est particulier puisqu'il faut obligatoirement mettre les gaz à fond pour lancer la machine ce qui créer par conséquent une secousse brutale laissant certains participants très prudents.

Au bout de quelques mètres, un couple décide de quitter la file pour se mettre à l'arrière, le rythme étant trop soutenu..

Ce qui est compliqué et déroutant pour piloter ces machines est son instabilité car le point de gravité est particulièrement haut surtout avec un passager à cause de son concept mono chenille.

En effet, j'étais persuadé que ce genre de machines possédait deux petites chenilles latérales mais en fait non, il y a une chenille centrale et deux petits patins à lavant ce qui la rend limite incontrôlable sur certaines pentes car elle chasse constamment par larrière.

IMG_1342.JPGIMG_1345.JPGIMG_1352.JPG

Le passager doit alors effectuer le rôle du « singe » comme les courses de sidecars pour compenser l'effet dinertie. La moto devant nous, conduite par un autre couple va dailleurs se retourner dans une descente laissant les deux passagers abasourdis par la rapidité de lincident

Quelques dépassements plus loin nous voici dans les bolides de têtes se tirant la bourre à chaque virage. Val à l'arrière fait de son mieux pour prendre des photos et des vidéos mais la conduite sportive nest pas idéale et le guide de tête ne semble visiblement pas ému de notre vitesse.

IMG_1368.JPGP1050135.JPGP1050137.JPG

Après une bonne traversée en plein c½ur du glacier Langjökull, nous faisons une halte pour admirer le paysage magnifique et faire une petite pause. La plupart des participants sont excités par ce que nous venons de vivre en terme de sensations et surtout de dépaysement !

P1050139.JPGP1050142.JPGP1050143.JPG

Val décide de piloter notre bolide dès la reprise et s'amuse elle aussi comme une petite folle à suivre tambour battant notre guide. Cette sensation de vitesse, de liberté, de découverte et de nature nous transporte de joie !

P1050132.JPG

Arrivée à notre point de départ, nous abandonnons nos machines avec un regret certain tellement cette exploration était incroyable...

IMG_1379.JPG

Il nous faut maintenant nous changer et regagner notre monstrueux 4x4 pour regagner notre bus car bien d'autres découvertes nous attendent encore !

P1050149.JPG

Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :